Logo
TOXICOLOGIE
Afficher la liste des experts

En criminalistique, la chimie analytique appliquée à la toxicologie permet la caractérisation qualitative et quantitative de tout élément pouvant présenter un intérêt dans une enquête : recherche des causes de la mort, trafic de substances illicites.

Grâce à des matériels analytiques particulièrement sensibles, l'expert est en mesure de mettre en évidence des substances caractérisées par une grande variété et souvent présentes à l’état de traces.

 

 

TOXICOLOGIE MÉDICO-LÉGALE

 

L’analyse des matrices biologiques a pour but de rechercher, d’identifier et le cas échéant de quantifier des substances toxiques (alcool, stupéfiants, médicaments ou tout autre substance ayant des effets délétères comme les produits phytosanitaires par exemple) dans l’urine, le sang, le liquide gastrique, voire les cheveux ou les viscères.

 

En cas de décès ou de comportement suspects, ces analyses permettent d’orienter éventuellement les enquêteurs vers une tentative d’empoisonnement, une soumission chimique ou une tentative d’autolyse.

 

Après une étape préalable d’extraction ou de purification, l’échantillon est injecté dans un ou plusieurs appareils tels que le chromatographe en phase gazeuse (couplé à un spectromètre de masse ou un détecteur à ionisation de flamme) ou encore le chromatographe en phase liquide couplé à l’un des détecteurs suivants : spectrofluorimètre, détecteur à barrette de diodes, réfractomètre ou spectromètre de masse.

 

L’identification est réalisée par comparaison des spectres obtenus par rapport à une bibliothèque de spectres de référence. La quantification est réalisée par rapport à des standards de référence.

 

ANALYSE DE SUBSTANCES BRUTES

 

S’appuyant sur les mêmes techniques analytiques que la toxicologie médico-légale, les analyses de substances brutes ont pour objet l’identification de substances toxiques (dont les stupéfiants ou médicaments) dans la matière brute (poudres, liquides, plantes, ...).