Logo
ECRITURES ET DOCUMENTS
Afficher la liste des experts

ÉCRITURES ET SIGNATURES

 

L’expertise en écritures est souvent confondue avec la graphologie mais il s’agit en fait de deux domaines qui, bien que s’appuyant sur l’examen des graphismes, n'ont ni le même but, ni le même protocole d'examen.
 

La graphologie vise à établir le portrait psychologique d’une personne à partir de documents manuscrits.

 

L’expertise en écritures consiste à identifier un scripteur de mentions manuscrites (écriture et/ou signature), par un examen comparatif entre le document litigieux et des documents dits « de comparaison ». Cet examen peut aussi être réalisé  en cas de déguisement de l’écriture.

 

Par ailleurs le domaine de l’expertise de documents est très vaste car le document se trouve à la base de presque toutes les activités commerciales, des lois, des contrats, des relations entre personnes, et constituent des pièces à conviction dans le cadre d’infractions de la lettre anonyme au chantage, de la fraude à la falsification ou à la contrefaçon, de l’abus de blanc-seing au testament contesté, etc.

 

Le travail de l’analyse des documents comporte donc plusieurs facettes avec d’une part l' expertise en écritures et signatures, et d’autre part l' expertise en documents qui s’intéressent à la structure physique des documents et à leur étude technique.

 

PAPIERS ET ENCRES

 

L’analyse du papier et de l’encre est un élément de la caractérisation d’un document. L’expert peut, par des études comparatives effectuées à l’aide d’instruments analytiques et optiques, établir des exclusions ou des rapprochements entre deux ou plusieurs encres ou papiers.

 

FALSIFICATIONS ET CONTREFAÇONS

 

Dans le but de tromper, l’altération d’une pièce authentique constitue la falsification, et son imitation frauduleuse caractérise la contrefaçon.

L’étude des faux occupe une place importante en criminalistique et la mise en évidence des falsifications et des contrefaçons se fait principalement à l’aide d’examens optiques et par comparaison avec un spécimen authentique.

 

LES MACHINES A ÉCRIRE, LES IMPRIMANTES,  LES PHOTOCOPIEURS

 

La machine à écrire mécanique a progressivement été remplacée par les machines électroniques, puis par les imprimantes suite au développement important de l’informatique de ces dernières années.

 

Rendues accessibles à une large population, l’expert en documents se trouve de plus en plus souvent confronté à des textes imprimés à l’aide de d'imprimantes jet d'encre ou laser, ou reproduits à l’aide de photocopieuses, ou par transmission électronique telle que le télécopieur. Après avoir déterminer la technique d'impression, l'expert peut parfois les identifier.